Enseignement et formation professionnelle en Italie

Le système d’EFP en Italie est géré par les autorités régionales. Un système d’accréditation a été mis en place pour les organismes de formation souhaitant bénéficier de fonds régionaux. Les organismes doivent respecter cinq critères, liés pour la plupart aux intrants et aux normes relatives aux processus, bien que certains résultats aient été définis pour l’un des critères (efficacité des activités passées). L’atout majeur du système italien d’EFP réside dans l’implication des principales parties prenantes et l’établissement d’un système national d’évaluation et d’un système d’accréditation d’organismes d’EFP. Sa principale faiblesse est l’absence de normes nationales et la variation entre les régions.

 

Il existe d’ailleurs quelques difficultés dans le cadre du CNC italien du fait de l’implication de différents niveaux de l'administration. Il s’agit de comparer et d’aligner les qualifications régionales afin de développer un cadre des certifications italien. L'Italie figure parmi les pays où la mise en place du CEC en est à ses débuts. Le pays compte référencer ses qualifications formelles par rapport au CEC, tout en adoptant des critères et une méthodologie nationaux.

 

En ce qui concerne l’application d’ECVET, l’Italie utilise 3 des 8 stratégies identifiées, et a créé en 2006 un groupe de travail chargé de l’élaboration d’un système national de normes minimales pour la formation professionnelle. Ce groupe de travail a toutefois suspendu ses activités pour se concentrer sur les défis découlant de la crise économique.

 

Suivez les liens ci-dessous pour plus d’informations sur :