Acquis d'apprentissage en pratique

© Sergey Nivens / fotolia.com

La mise en place de l'approche axée sur les acquis d'apprentissage telle que demandée dans le cadre du CEC et d'ECVET soulève la question de l'impact et des exigences en matière d'enseignement et formation professionnels et donc chez les enseignants, formateurs et tuteurs ainsi qu'au sein des organismes d'EFP et des entreprises. Dans la plupart des cas, la mise en place de cette approche doit être considérée comme un changement de paradigme dans l'enseignement et la formation résultant de l'attention portée sur les acquis d'apprentissage.

 

Exigence de base : la description des qualifications en termes d'acquis d'apprentissage

 

Ceci implique en premier lieu de décrire l'ensemble des offres d'enseignement et de formation en termes d'acquis d'apprentissage obtenus par l'apprenant en termes d'un processus d'apprentissage. Pour le CEC, les acquis d'apprentissage se définissent en termes de connaissances, savoir-faire et compétences. Les normes professionnelles qui permettent de définir un métier, un poste ou une tâche doivent être structurées selon les domaines d'activité ou les processus de travail. Les curriculums sont toujours décrits du point de vue de l'apprenant et non pas de celui de l'enseignant. Ils se réfèrent toutefois aux qualifications dans le cadre d'un apprenant moyen plutôt qu'aux apprenants individuels.

 

Un changement conceptuel dans l'enseignement et la formation

 

Or, le l'adaptation à l'approche axée sur les acquis d'apprentissage n'est pas un processus formel, mais consiste en premier lieu à adapter les méthodes d'enseignement et de formation aux nouvelles exigences. L'enseignement doit s'inscrire explicitement dans le développement de connaissances, savoir-faire et compétences tels que décrits dans les normes associées et ne peuvent rester au niveau de connaissances ou savoir-faire comme c'est souvent le cas pour les systèmes axés sur les intrants. L'application et la transférabilité des capacités doivent être mises en avant en utilisant des méthodes comme des simulations, de la formation en entreprise, de l'apprentissage par résolution de problèmes ou la réalisation de projets afin d'atteindre le niveau de compétence dans des cadres d'apprentissage formels. En fonction des pratiques d'enseignement et de formation, cela peut nécessiter de nombreuses modifications conséquentes ou bien un simple changement de perspective.

 

L'évaluation doit être liée aux acquis d'apprentissage définis

 

Comme c'est le cas pour l'enseignement et la formation, l'évaluation doit être clairement reliée aux acquis d'apprentissage préalablement définis. Ici aussi, il faut prendre en compte les différents descripteurs – connaissances, savoir-faire et compétences – lors de l'élaboration de tests et de méthodes d'évaluation. Il convient d'éviter d'évaluer les seules connaissances au détriment des savoir-faire et des compétences. Les savoir-faire et les compétences font souvent appel à des procédures d'évaluation particulières. Ici aussi, tout dépend des pratiques d'évaluation et les changements qui s'imposent afin d'appliquer en pratique l'approche axée sur les acquis d'apprentissage.

 

Ceci pose des défis mais présente aussi des opportunités importantes en termes de qualité et d'attractivité pour l'enseignement et la formation professionnels !

Pour en savoir plus sur l'approche axée sur les acquis d'apprentissage en pratique

Pour en savoir plus sur la mise en place pratique et les impacts de l'approche axée sur les acquis d'apprentissage pour vos activités d'EFP, rendez-vous dans l'espace utilisateurs euVETsupport et lisez la recommandation euVETsupport sur la mise en place pratique de l'approche axée sur les acquis d'apprentissage (Langues : EN / DE / NL / IT / ES / FR).