Le système espagnol de l’EFP

Le Système national des qualifications et de la formation professionnelle créé en 2002 comprend deux approches différentes à l’EFP en Espagne : l’une basée sur le système d’éducation et l’autre sur le système national d’emploi.

 

L’EFP proposé au sein du système d’éducation est axé principalement sur l’EFPI et vise traditionnellement la jeune population ayant complété la scolarité secondaire obligatoire. Au sein du système national d’emploi, l’EFP prend plutôt la forme d’EFPP et vise une population plus âgée, qu’il s’agisse de salariés en activité ou de demandeurs d’emploi. Depuis 2007, cette variété de l’EFP est connue sous le nom de Sous-système national de formation professionnelle pour l’emploi.

L'offre d'EFP réglementée

 

Les deux approches mentionnées ci-dessus convergent au sein du Système national de qualifications et de formation professionnelle grâce aux unités de compétence présentes dans le Catalogue national des qualifications professionnelles (Catálogo Nacional de Cualificaciones Profesionales CNCP). Il convient de noter toutefois que ce catalogue ne constitue pas un catalogue d'accréditations ou de diplômes officiels, mais plutôt un outil de référence servant à élaborer les qualifications émises par les autorités de l'Education et du Travail et qui témoignent d'un niveau de qualification.

 

Le CNCP, publié en vertu d'un décret royal et élaboré selon une méthodologie cohérente et commune par l'Institut national des qualifications (INCUAL) (cf. chapitre 3), comprend à présent 667 qualifications professionnelles. Chaque qualification professionnelle consiste en un ensemble d'unités de compétences codifiées (UC), élaborées à leur tour selon une méthodologie commune et des critères qui servent de référence pour le Catalogue des titres de l'EFP (Catálogo de Títulos de Formación Profesional) développé par le Ministère de l'Education, la Culture et le Sport, ainsi que pour le Répertoire national des certificats professionnels (Repertorio Nacional de Certificados de Profesionalidad, RNCP) développé par le Ministère de l'Emploi et la Sécurité Sociale. Le processus d'évaluation et d'accréditation de l'expérience professionnelle et de l'apprentissage informel est basé sur les mêmes définitions des Unités de compétence (UC) composant les qualifications figurant dans le CNCP. Ces éléments sont définis comme « l'ensemble minimum de compétences professionnelles éligibles à la reconnaissance et l'accréditation partielles ». Le processus d'accréditation de l'apprentissage non formel et informel est en place depuis deux ans et reflète le processus de reconnaissance de compétences professionnelles acquises à travers l'expérience professionnelle. 

 

L'EFP au sein du système de l'éducation

 

En dehors de l'enseignement général, qui commence par l'enseignement pré-primaire (jusqu'à l'âge de 6 ans), suivi de l'enseignement primaire qui constitue la première phase obligatoire du système de l'éducation, d'une durée de six ans (ISCED1A), il convient de mentionner le premier programme d'EFP obligatoire, qui commence dès l'enseignement secondaire obligatoire. Les élèves qui satisfont aux critères pour cette phase d'enseignement, d'une durée de quatre ans, se voient délivrer le Certificat d'enseignement secondaire obligatoire (ISCED2A), qui permet d'accéder à l'enseignement secondaire supérieur : le Bachillerato (ISCED3A), la formation générale professionnelle intermédiaire (Título de Grado Medio ISCED3B), les diplômes professionnels intermédiaires d'arts plastiques et de design ou de sport (Enseñanzas de Artes plásticas y Diseño y Enseñanzas Deportivas de Grado Medio ISCED3B), ou bien d'accéder au marché du travail.

 

Les élèves qui n'atteignent pas les objectifs de l'enseignement secondaire obligatoire se voient délivrer un Certificado de Escolaridad où figurent le nombre d'années d'études et les marques obtenues. Des programmes de qualification professionnelle initiale (PCPI) sont organisés pour ces élèves, avec pour objectif de leur permettre de développer les compétences professionnelles équivalent au niveau I du CNCP. Munis de ce titre et ayant réussi leurs études PCPI (ISCED3C), les élèves ont la possibilité de demander l'accréditation par les autorités du travail du Certificat professionnel niveau I du RNCP.

 

Les diplômes de formation professionnelle initiale au sein du système de l'éducation comprennent les Programmes de formation professionnelle intermédiaire et supérieure (Ciclos formativos) d'une durée d'environ 2000 heures (deux années scolaires) dans différents secteurs ou domaines et regroupés en Familles professionnelles (cf. Annexe 3). Comme il a été exposé ci-dessus, les élèves doivent posséder le Certificat de l'enseignement secondaire obligatoire (ISCED2A) afin d'accéder au Diplôme intermédiaire d'EFP (ISCED3B). En revanche, l'accès aux études professionnelles supérieures passe par l'obtention du Certificat Bachillerato (ISCED 3A), qui conditionne également l'accès aux études universitaires.

 

L'EFP dans le cadre du Système national pour l'emploi

 

Deux modalités de formation professionnelle étaient en vigueur jusqu'en 2007 : la formation professionnelle par métier, destinée aux demandeurs d'emploi, et la formation professionnelle destinée aux salariés en activité. Les deux systèmes étaient intégrés dans un seul sous-système de formation professionnelle pour l'emploi et lié au Système national de qualifications et de formation professionnelle.

 

Ce système est basé sur la coopération entre les différentes autorités et se décline sur les niveaux national et régional, avec les accords collectifs sectoriels au niveau national, créant ainsi un cadre de référence unique sur la base de l'accord négocié entre le gouvernement et les partenaires sociaux. Ce sous-système national comprend deux types principaux de programmes de formation professionnelle :

 

(a) les programmes liés au CNCP : Titres professionnels

(b) les programmes non liés au CNCP : Formation générale, formation d'apprenants ayant des besoins particuliers, initiatives de formation spécifiques assurées par les entreprises, formation complémentaire de soutien professionnel

 

Les Titres professionnels constituent l'accréditation officielle au sein du sous-système de formation professionnelle pour l'emploi, et sont basés sur la structure des qualifications professionnelles du CNCP acquises dans le cadre de processus d'apprentissage formels, d'expérience professionnelle, voire de formation non formelle. Il est prévu que les niveaux des titres soient référencés par rapport aux niveaux du CNC espagnol (MECU), et donc par rapport au CEC une fois que celui-ci sera en place.

 

Perméabilité et ouverture du Système national de qualifications et de formation professionnelle

 

Les qualifications formelles relevant des deux sous-systèmes sont réglementées, quoique par différents ministères et, dans certains cas, par d'autres autorités publiques représentant les Communautés autonomes. L'ouverture et la flexibilité du système visent à faciliter la perméabilité et la mobilité entre les différentes options d'EFP. Dans le cadre de la formation et l'apprentissage tout au long de la vie, la transition de la formation vers l'emploi et inversement permet aux jeunes ayant abandonné leurs études de les reprendre et d'obtenir une qualification, et aux adultes de poursuivre l'apprentissage tout au long de la vie.

 

Procédures de reconnaissance et accréditation d'expérience professionnelle

 

Le renforcement de la reconnaissance de l'apprentissage non formel et informel constitue une autre mesure réglementaire visant à motiver les apprenants en EFP. Suite à la publication du Décret royal 1224/2009 relatif à la reconnaissance de compétences acquises dans le cadre de l'expérience professionnelle, l'ensemble des Communautés autonomes, à travers leur Département de l'Education et de l'Emploi, ont publié des appels au cours de la période 2010-2011.

 

Il y a eu 41 appels publics précisant des exigences d'accréditation concrètes, principalement dans les familles professionnelles des services sociaux communautaires et de santé, pour 43 308 postes visant des groupes spécifiques de travailleurs. Jusqu'à présent, 3 108 personnes se sont vu délivrer un Certificat professionnel ou une unité de compétence (accréditation partielle).

 

Formation double

 

Un nouveau modèle double de programmes d'EFP, au sein soit du système de l'Education, soit su système de l'Emploi, est en cours de développement ensemble avec le modèle d'EFPI existant (Diplômes d'EFP ou Titres professionnels) Afin de renforcer l'accès des apprenants à l'EFP, tout en accompagnant leur entrée sur le marché du travail, une variété d'initiatives de financement telles que le Contrat de formation et d'apprentissage ou d'autres systèmes de cofinancement public-privé entre les Administrations et les entreprises, seront créées pour permettre d'exercer une activité professionnelle tout en poursuivant des études, et d'obtenir une accréditation référencée par rapport au CNCP.

 

Certaines Communautés autonomes ont déjà mis en place des projets de formation double liés aux diplômes de l'EFPI. Contrairement à la nature actuelle de l'EFP, les apprenants participant à ces programmes ont la possibilité d'obtenir de l'expérience professionnelle en entreprise au cours de leur formation et non pas seulement à la fin de celle-ci, tout en bénéficiant d'une rémunération en forme de bourse au titre de leur travail.